L’aïkido figure parmi les arts martiaux les plus pratiqués de nos jours, et cela depuis plusieurs années. S’il n’est connu par certains que dans les grandes compétitions telles que les tournois internationaux et les festivals, l’aïkido est pratiqué depuis un siècle déjà. Certaines femmes sont réticentes à l’idée de pratiquer un art martial compte tenu de la violence. Cependant, l’aïkido est un sport très pacifiste. Nous vous livrons ci-après les détails sur l’aïkido féminin ainsi que ses avantages’

Qu’est-ce que l’aïkido féminin ?

L’Aïkido est un art martial, qui a vu le jour au Japon. Il a été enseigné pour la première fois dans les années 20 par le sensei Morihei Ueshiba. Ce dernier s’est éteint en 1969. Si l’aïkido n’a été enseigné qu’à l’armée Japonaise au début, son fondateur l’a dispensé à plusieurs disciples par la suite, dont des femmes.
Contrairement aux autres sports de combat d’origine asiatique tels que le karaté ou le judo, l’aïkido aspire à la non-violence. En effet, il travaille le mental et la maîtrise de soi plus que la force physique. Il cherche à concilier les énergies pour créer une harmonie.
De nos jours, l’aïkido est présent dans tous les pays et de plus en plus de femmes se sont inscrites à ce sport de combat dans les dojos du monde entier.

Les avantages de l’aïkido féminin

Dû à cette aspiration d’harmonie et d’équilibre, l’aïkido féminin procure d’innombrables bénéfices pour toutes les tranches d’âge.

Développer le mental

La pratique de l’aïkido féminin contribue considérablement à réduire les effets du stress au quotidien. Elle vous aide à combattre l’angoisse et la peur dans toutes sortes de situations. Chaque mouvement requiert de la concentration et de la persévérance, ainsi l’aïkido féminin est le sport idéal pour développer son esprit combatif. Comme les femmes ont plus de patience et de résilience, la pratique de l’aïkido leur convient absolument.

Travailler son physique

Comme l’aïkido est un sport de non-violence, il exige plus de souplesse qu’une grande force physique. En effet, à chaque entraînement, il est crucial d’effectuer des assouplissements surtout au niveau des hanches. Grâce à leurs hanches très développées ainsi que leurs bassins élargis, les femmes sont plus avantagées que les hommes dans la pratique de l’aïkido.
Par ailleurs, l’aïkido féminin sollicite tous les muscles du corps pour l’exécution des enchaînements. Étant un sport de combat, l’aïkido féminin demande beaucoup d’endurance, développant ainsi cette aptitude chez le disciple.

Assurer son self défense

L’aïkido reste un sport de combat, même s’il est pacifiste. Il est idéal pour se défendre face à tout type d’agresseur. Peu importe le poids et la taille de l’adversaire, la femme peut se défendre grâce aux diverses techniques défensives, pour ne citer que le célèbre kote gaechi, la clé de poignet redoutable.