Le Krav Maga, qui signifie « combat en corps à corps » en Hébreu, est une méthode de défense développée par l’armée israélienne, aujourd’hui accessible aux civils. C’est un mixte entre plusieurs techniques de combat : karaté, boxe, judo, ju-jitsu, lutte. Le but est de se défendre en toute situation, selon son environnement et le type d’agression, que ce soit à main nue, arme blanche ou à feu.

Le krav maga, la discipline contre le harcèlement dans la rue, parfait outil de défense pour les femmes

Si les femmes ont grand intérêt à pratiquer le krav maga, c’est en partie parce que cette discipline se base sur l’autodéfense en cas d’agression dans la rue. Le fondateur, Imi Lichtenfeld, champion de lutte et juif, est victime d’actes racistes dans les années 30. Il réunit des jeunes pratiquant la lutte, boxe et musculation, participe à de nombreux combats de rue, et élabore les premiers principes du krav maga.

Il rencontre le futur général de l’armée israélienne, et commence à entraîner les combattants juifs en Palestine. Lorsque l’État d’Israël est créé, il devient instructeur en chef pour l’armée de terre, et entraîne personnellement les combattants de l’unité d’élite.

À partir des années 60 il commence à adapter le krav maga aux civils, élabore un système de ceinture pour progresser, et crée en 1995 la fédération internationale de krav maga. Depuis sa mort, la fédération ne cesse d’évoluer, de nouvelles sont sous l’impulsion de ses principaux élèves d’Imi Lich, Eyal Yanilov, Gabi Noah et Avi Moyal.

Les cours de krav maga, des exercices de mise en situation, pour être prête en toute circonstances

Les cours ont 2 axes principaux : la préparation physique et mise en situation, par rapport à un type d’adversaire ou d’environnement.
L’essence du krav maga est de réagir face à tout type de circonstance, que vous soyez assise, couchée, ou debout, que votre adversaire soit armé ou non.

Vous apprendrez des techniques de défense, comment se dégager d’une saisie, que ce soit au niveau du poignet, ou à la gorge. Vous saurez tout des clés de bras, comment en faire et s’en défaire.
Vous étudierez la mise en pratique de cas spécifique, par exemple en cas de car jacking (tentative de vol d’une voiture de manière agressive). Répéter ces gestes vont donneront des automatismes, pour que le corps puisse réagir rapidement en cas de problème.

Des armes factices sont mises à disposition dans les clubs : faux couteaux et armes à feu. Vous apprendrez à ne pas paniquer face à quelqu’un armé, comment réagir, comment le désarmer et fuir ces situations dangereuses.

Le Krav Maga est-il un sport de combat ?

Le krav maga n’est pas vraiment considéré comme un sport, mais comme une méthode d’autodéfense avant tout. On ne recherche pas la beauté du mouvement mais l’efficacité.

Initialement, il n’y a pas de compétition de combat en krav maga, car la plupart des coups pratiqués seraient interdits. Pas de coups à la gorge ou aux testicules en compétition d’arts martiaux, mais au krav maga, oui !
Depuis peu, des compétitions existent, il s’agit de démonstrations de mise en pratique de situations de défense. Un duo présente une mise en situation, avec ou sans armes, le but est de démontrer son efficacité à se protéger et riposter.

Le Krav Maga pour les femmes, parce que nous en avons besoin

Les entraînements sont souvent réputés pour être intensifs, mais ne sont en aucun cas réservés au public masculin. C’est un fait, les femmes sont statistiquement plus souvent victimes de viol et d’agressions que les hommes. Les femmes ont ainsi peut-être plus d’intérêt et de besoin à s’entraîner que les hommes.

Pour pratiquer, une tenue de sport et des protections mammaires suffisent. Les hommes quand à eux portent des coquilles, car vous apprendrez bien des manières de frapper cette zone au cours de votre apprentissage.

Mon professeur, Thadée Halcewicz, 7e dan de karaté, kobudo et krav maga, élève et ami de Gabi Noah, dit toujours : « au krav, on vient pas pour rigoler, on vient pas pour faire du beau, on vient pour se défendre, on vient pour se battre !». Et nous aussi, en tant que femmes, nous pouvons le faire !