Certaines femmes souhaitant s’engager sur la voie des arts martiaux se tournent vers le taekwondo. Quels sont les caractéristiques et avantages de ce sport, en particulier pour les pratiquantes ?

Qu’est-ce que le taekwondo ?

Le taekwondo est un art martial coréen de percussion. Cela signifie que le combattant utilise son corps comme une arme pour frapper son adversaire. Le taekwondo a pour particularité de se spécialiser dans les coups de pied. Ces derniers représentent jusqu’à 80 % des attaques portées lors d’un affrontement. Du coup de pied direct au coup de pied sauté, le taekwondo explore les techniques de jambes dans toute leur diversité. Il enseigne également des techniques de bras, ainsi que des enchaînements martiaux codifiés que l’on appelle poomse.

Contrairement à d’autres arts martiaux, qui prônent une certaine retenue, le taekwondo encourage à laisser exploser son énergie. Le but est de dépasser l’adversaire en vitesse et en puissance, afin qu’il se retrouve submergé et laisse apparaître une faille dans sa garde. Les taekwondoïstes poussent souvent le kihap, un cri martial venu du ventre permettant de concentrer son énergie et d’intimider l’opposant. Il n’est bien sûr pas question de se laisser dominer par ses émotions ! Le pratiquant va plutôt travailler avec elles, afin de les accepter, les comprendre et apprendre à les libérer lorsqu’il en a besoin.

Qu’apporte le taekwondo à une femme ?

Les bénéfices du taekwondo ne sont plus à démontrer, pour peu que l’on s’entraîne régulièrement. Les techniques de jambes réclamant beaucoup d’énergie et de souplesse, ce sport met l’accent sur le développement de l’endurance et l’entretien des muscles. Au fil des séances, le corps devient à la fois plus tonique et plus détendu. La majorité des femmes gagnent naturellement vite en souplesse. Il n’est pas rare qu’une débutante craignant d’être trop raide pour progresser se surprenne, quelques semaines plus tard, à lever facilement un pied au-dessus de sa tête.

En améliorant l’état de forme général de la pratiquante, le taekwondo l’aide aussi à se sentir mieux dans sa tête. Quand on se sait capable d’exécuter un superbe coup de pied retourné à la salle, la confiance en soi se renforce. Le fait d’être une femme habitue aussi à se retrouver face à des hommes, généralement plus grands et plus forts. Le sentiment de peur diminue, à mesure que la martialiste réalise qu’elle peut elle aussi porter des coups et crier. Aucune discipline ne saurait protéger quelqu’un de toute forme d’agression. Cependant, les agresseurs s’attaquent en priorité aux personnes qu’ils jugent faciles à intimider. Le fait d’adopter une attitude plus sûre de soi, visible dans la manière de se tenir et de s’exprimer, diminue donc la probabilité d’attirer des individus malveillants à soi.