En boxe tous les coups ne sont pas permis ! Loin de là ! Longtemps cette discipline a bénéficié d’une mauvaise image auprès du public féminin. Elle était malheureusement associée à la violence ou bien aux nez cassés. Pourtant ces mauvais coups restent exceptionnels. Depuis des années les différentes boxes pratiquées en France attirent de nombreuses femmes qui veulent allier bien-être physique, dépenses caloriques et dépassement de soi. Il vous suffit alors de trouver le style de boxe qui vous convient le plus et d’oser pousser les portes d’un club afin de vous épanouir pleinement.

La boxe anglaise ou le noble art

Depuis l’éclatante victoire de l’équipe française aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, cette discipline connait un regain d’intérêt dans le cœur des Françaises. Des athlètes comme Sarah Ourahmoune ou Estelle Mossely-Yoka ont prouvé que le noble art est accessible à toutes les femmes.
Cette boxe se distingue des autres car on n’utilise que les poings pour frapper et les coups ne sont portés qu’au-dessus de la ceinture. Les compétences travaillées sont le cardio grâce à la corde à sauter et la course à pied. La technicité par le biais du travail au sac de frappe, du shadow boxing ou bien du travail en binôme. Et bien sûr le renforcement musculaire est le pivot de toutes les séances.
Généralement, ce type de boxe plaît aux femmes car contrairement aux apparences, la boxe anglaise est un sport très complet, axé sur l’endurance physique et la technicité. De nombreuses femmes qui veulent perdre du poids, évacuer le stress du quotidien se tournent vers cette discipline.

La boxe française ou la savate

La boxe française se distingue de l’anglaise par l’utilisation des pieds et les poings. Elle nécessite maîtrise de ses appuis. En effet, il n’est pas question d’appuyer ses coups pour toucher son adversaire. De plus, les coups portés sont très codifiés.
La savate est le sport de l’élégance dans lequel la beauté du geste et la technicité comptent énormément. Les femmes qui s’initient à ce sport ne regrettent pas ce choix car il conjugue souplesse, précision et tactique. Par ailleurs les combats sont très rythmés sur un ring ; le cardio a donc une part importante dans l’entraînement.

Retrouvez ici un petit retour d’expérience sur la boxe française par une pratiquante de talent !

La boxe thaïlandaise ou le muay thaï

Véritable sport national en Thaïlande, le muay thaï est aussi appelé boxe des huit membres. Ainsi il est possible de frapper son adversaire avec les poings, les pieds, les genoux et les coudes. Ce sport attitrent de nombreuses femmes, notamment celles qui ont déjà pratiqué un art martial dans le passé. En effet, sur le ring il est possible de pratiquer en plus des coups, des saisies et des projections.
Les femmes apprécient dans la boxe thaïlandaise le travail sur la souplesse, la coordination et surtout la diversité des coups enchaînés. Tous les membres du corps sont sollicités ce qui garantit un développement musculaire harmonieux.

Il existe encore plus d’une dizaine de style de boxe comme le kickboxing, la boxe chinoise… Aujourd’hui les clubs multiplient les efforts et les événements pour attirer les femmes. Ils sont capables de proposer des cours 100 % féminins ou bien des disciplines associées à la boxe comme le cardio boxing, l’aéroboxe ou le bodycombat. L’objectif étant de permettre aux femmes d’avoir une première approche de la boxe en éliminant la peur du contact physique.
En tant que boxeuses vous parvenez alors à développer des compétences appréciables au quotidien : l’assurance, l’abnégation et la persévérance. La boxe, vous permet d’apprendre à gérer votre stress, vos émotions et de mieux appréhender votre environnement face à un adversaire.