Sport

J’ai relevé le défi du gr20 en solo et voici ce que j’ai appris !

green mountains under blue sky during daytime

Considéré comme le trek le plus difficile d’Europe, le GR20 est très médiatisé. Si sa beauté spectaculaire attire du monde, une aventure en solo sur ce trek ne demeure pas moins tentante. Que vous soyez un randonneur débutant ou expérimenté, vous pouvez faire l’expérience du GR20. Après avoir relevé le défi du GR20 en solo, j’ai décidé de partager avec vous les grandes leçons retenues.

Se préparer en avance

Avant de vous lancer dans cette aventure de randonnée sur GR20, il faut nécessairement vous mettre dans des conditions requises. Le sentier est physiquement dur à pratiquer. Grande quantité de brouillage, montées et descentes abruptes, forte chaleur et conditions météorologiques peu favorables sont les principaux éléments qui caractérisent ce trek. Sa nature exposée et le nombre total de kilomètres qu’il compte complètent la liste.

A lire aussi : Les étapes incontournables pour bien choisir son paddle gonflable

Ce sont des facteurs qui requièrent de la part du randonneur une certaine expérience et préparation. Si le brouillage est généralement gérable, il peut rapidement devenir gênant et parfois fatiguant. Vous devez aussi savoir éviter les orages et vous armer de prudence sur des sections exposées. Compte tenu de la distance et du caractère accidenté du sentier, vous vous devez d’être en forme physiquement.

Démarrer tôt

Si vous voulez vraiment réussir à relever le défi du gr20, vous devez démarrer tôt votre randonnée. Prendre le départ entre 6 heures et 7 heures 30 est l’idéal. Puisque vous ne savez pas quand vous allez contracter une blessure. De même, sur un tel trek, la possibilité de vous perdre n’est pas à écarter. Il vous faut donc un minimum de temps pour votre sécurité sur le GR20.

A découvrir également : Les sports apaisants pour une détente absolue : découvrez notre sélection !

Le GR20 est aussi beaucoup fréquenté en matinée, ce qui constitue une dose supplémentaire de sécurité. Vous pouvez facilement demander de l’aide lorsque vous aurez un problème, une blessure par exemple.

De même, il fait extrêmement chaud sur ce sentier, surtout à partir de 11 heures. Démarrer tôt vous évitera donc cette chaleur extrême et vous permettra de rester frais pendant la randonnée.

Opter pour les sacs à dos légers

Côté équipement, il est primordial de miser sur les sacs à dos légers pour une randonnée sur le GR20. Si vous avez opté pour une autonomie complète, un sac pesant 16 kg est suffisant. Le poids acceptable chez les femmes peut être de 12 kg. Un sac plus lourd rendra votre aventure très désagréable, surtout à partir du moment où le soleil va commencer son festival.

En principe, seul le sac ne peut peser les 16 ou 12 kg recommandés. Cela voudrait dire que votre sac comporte déjà vos matériels ou équipements nécessaires. Qu’il s’agisse du chargeur de téléphone, de la crème solaire ou encore de la trousse de secours. Pour finir, je vous recommande de prendre beaucoup d’eau. Sans quoi, vous ne saurez avancer à un certain moment.

Avoir les bons réflexes

Une randonnée en solo sur le GR20 constitue un grand risque si vous n’avez pas pris les dispositions utiles. Alors, ayez le réflexe d’informer vos proches avant de démarrer l’aventure. Qu’au moins l’un d’entre eux sache à quelle date vous devez démarrer et à quelle date vous devez vous retourner.

Puisque, une fois dans la zone, vous aurez du mal à joindre vos contacts. Trouver du réseau téléphonique est problématique sur le GR20. De plus, si vous avez prévu un itinéraire, ne le changez pas. Je vous conseille également de rester sur le sentier balisé.

Gérer son alimentation et son hydratation

Le GR20 est une randonnée de longue durée qui demande un effort physique considérable. Il faut bien gérer son alimentation et son hydratation tout au long du parcours.

Dans ce sens, je vous conseille d’emporter suffisamment de nourriture pour votre itinéraire. Des barres énergétiques, des fruits secs, des noix ou encore du chocolat sont autant d’aliments à emmener avec soi lorsqu’on se lance sur le GR20 en solo.

L’eau potable est une denrée rare sur la route et il faut s’y préparer avant le départ. Vous pouvez par exemple transporter un filtre portable pour purifier l’eau que vous trouverez dans les sources naturelles présentes sur la route.

N’oubliez pas qu’il faut boire régulièrement tout au long de la journée, même si cela signifie porter plus d’eau avec soi. Une bonne hydratation contribue à garder une bonne forme physique et morale pour mener votre projet jusqu’à son terme.

Gérer correctement son alimentation et sa consommation d’eau peut faire toute la différence entre réussir ou abandonner cette randonnée exceptionnelle pleine de défis !

Prendre soin de ses pieds et de son corps

Le GR20 est une randonnée particulièrement exigeante, qui peut solliciter les muscles et les articulations de manière intense. Il faut donc prendre soin de son corps pour éviter tout risque de blessure ou d’inconfort.

Les pieds sont les premiers à subir l’impact des nombreux kilomètres parcourus sur un terrain accidenté. Pour y remédier, vous devez bien choisir vos chaussures avant le départ : elles doivent être confortables, résistantes aux chocs et imperméables en cas d’intempéries.

Il ne faut pas hésiter à emporter avec vous des pansements anti-ampoules, du talc pour limiter la transpiration ou encore une crème hydratante pour soulager les pieds fatigués.

En plus des chaussures adaptées, vous devez porter des vêtements techniques respirants et légers pour minimiser la transpiration excessive. Les sous-vêtements doivent être choisis avec précaution afin d’éviter toute irritation due aux frottements constants liés à la marche prolongée.

Pour maintenir votre forme physique pendant cette randonnée éprouvante, il est impératif que vous preniez le temps nécessaire pour récupérer après chaque étape en vous reposant suffisamment. Masser vos jambes soulage aussi les douleurs musculaires engendrées par l’exercice intensif fourni durant votre périple.

Prendre soin de son corps permettra non seulement d’éviter les blessures et l’inconfort, mais augmentera aussi considérablement vos chances d’aller au bout de cette expérience exceptionnelle qu’est le GR20.